Effets des interactions entre les bryophytes et les ongulés sauvages sur la régénération forestière (projet de thèse de Laura Chevaux)

A l’occasion de la thèse de Laura Chevaux (Irstea Nogent-sur-Vernisson), de nouveaux suivis de régénération et des relevés de bryophytes seront réalisés sur le dispositif OPTMix en 2019. La thèse, sur le rôle de la bryoflore dans le réseau d’interactions forestières et les implications pour la coexistence des espèces ligneuses, est encadrée par Philippe Balandier et Anders Marell. L’objectif de ces suivis est d’évaluer les effets des interactions entre les bryophytes et les ongulés sauvages sur la régénération forestière en forêt mélangée chêne-pin. Les données seront également utilisées pour implémenter la strate des bryophytes dans le modèle RReShar (module de la plate-forme capsis).

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

CAPTCHA ImageChange Image