OPTMix contribue à la réalisation d’une base de données sur les bryophytes du Loiret

Les inventaires des bryophytes réalisés sur le dispositif OPTMix ont contribué à la production d’une base de données sur les bryophytes du Loiret. Un article paru dans la revue Symbioses (bulletin des muséums de la région Centre – Val de Loire) présente ce travail.

Dumas, Y. and P. Boudier (2018). « Bryophytes loirétaines : bilan des connaissances actuelles. » Symbioses 35-36: 35-46.

Résumé :

A partir des échantillons d’herbiers, du dépouillement de la bibliographie et de données non-publiées issues d’inventaires récents, une base de données des Bryophytes du Loiret (BryoLoiret) a été constituée. Ce travail de base permet de discuter de l’état des connaissances que nous avons de cette flore, mais aussi des incertitudes sur certaines données anciennes. Il fait ressortir un bilan non négligeable totalisant plus de 3 000 mentions portant sur plus de 300 espèces. Les données sont issues d’une quarantaine de sources différentes dont la plus ancienne identifiée à ce jour remonte à 1800. Ce premier bilan va permettre d’orienter les recherches, mais il laisse déjà apparaitre quelques habitats originaux qui jouent un rôle particulier dans ce département. Il permet de mettre en lumière de très anciens travaux qui ont contribué à l’histoire de la bryologie. C’est notamment le cas d’une récolte d’échantillon réalisée dans les environs d’Orléans qui a servi, près de 200 ans plus tard, à la typification d’Isothecium alopecuroides (Lam. ex Dubois) Isov., une espèce commune dans les forêts de plaines européennes.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CAPTCHA ImageChange Image