Un réseau européen de placettes chêne-sessile pin sylvestre pour mieux comprendre l’effet du mélange sur la vulnérabilité des peuplements forestiers (projet REFORM)

L’un des objectifs du projet REFORM (REsilience of FORest Mixtures, ERA-NET SUMFOREST, voir aussi ici) est d’installer des placette à l’échelle européenne comparant des peuplements purs et mélangés de chêne sessile et de pin sylvestre afin de déterminer le rôle du mélange sur la vulnérabilité des peuplements forestiers. C’est dans ce cadre que 3 placettes du dispositif OPTMix vont être intégrées dans ce projet.

Des données dendrométriques complémentaires ont été collectées du 19 au 22 mars 2018 (mesures de largeur de houppier et prélèvements de carottes sur 120 arbres).

Merci à Mathias Steckel,  doctorant sur le projet (Technical University of Munich, TUM School of Life Sciences Weihenstephan, Chair of Forest Growth and Yield Science), venu pour nous aider et superviser l’opération.

Et un grand merci aux personnels d’Irstea Grenoble (UR LESSEM) venus nous aider pendant cette semaine :
Pascal Tardif (équipe ASTRRE), Eric Mermin (équipe ASTRRE) et Patrick Vallet (équipe DYNAMICS)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CAPTCHA ImageChange Image