Sep 04

Les sangliers, prédateurs des espèces d’oiseaux forestières ?

Les sangliers sont considérés comme des éléments clés des écosystèmes forestiers en ayant des effets directs ou indirects sur les milieux par le labourage du sol, par la zoochorie, ou par le piétinement par exemple. Ces impacts peuvent notamment s’observer sur les communautés d’oiseaux. Cette problématique est bien connue pour les espèces d’oiseaux du milieu agricole. Mais qu’en est-il des espèces d’oiseaux forestières ?

Cette question fait l’objet d’un stage de master 2 (Amanda Cocquelet, Université de Saint Etienne) qui a débuté le 27 février sous l’encadrement de Frédéric Archaux et de Anders Mårell pour le projet COSTAUD. Une partie du terrain a été réalisé sur OPTMix. Le protocole consistait à placer dans les enclos et les exclos des nids artificiels contenant des œufs de cailles. Certains de ces nids étaient accompagnés d’un piège photographique pour connaître l’identité des prédateurs des nids et pour estimer une fréquentation de chaque placette par les différentes espèces présentes en forêt d’Orléans. Parallèlement des points d’écoute ont été réalisés pour  définir les communautés d’oiseaux présentes sur les placettes d’OPTMix. Enfin des mesures de recouvrements (de la strate herbacée et arbustive) ont été relevées afin de caractériser la structure de la végétation, et le pourcentage de sol retourné a été estimé comme indice de présence des sangliers.

Le but de cette étude est de savoir si la présence du sanglier peut influencer directement les communautés d’oiseaux par la prédation des nids, ou indirectement par des effets sur le recouvrement végétal et les ressources alimentaires.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CAPTCHA ImageChange Image